La situation des femmes dans les médias en Afrique francophone subsaharienne
Panier 0
 
 
 
 

Les femmes dans les médias en Afrique subsaharienne francophone

#FDLMA

 
 
 
 
web home page-12.png

poursuivre sur la lancée

Débattre, échanger et former.

 
 

Lancée en 2018 dans le cadre du marché de l’audiovisuel DISCOP Abidjan, la première édition de la conférence « La Situation des Femmes dans les Médias en Afrique francophone subsaharienne » a remporté un franc succès. La seconde édition, en mai 2019, a intégré une nouvelle composante : la réalisation d’une enquête portant sur la visibilité et les responsabilités des femmes dans les médias, incluant un focus sur les idées reçues, les préjugés et les différents types de harcèlement auxquels les dames sont confrontées dans l’exercice de leurs métiers. 

L’engouement suscité par l’exercice a dépassé les frontières du salon africain de l’audiovisuel  : en sus des retombées médiatiques (RTI, RFI, AFP, VOA, France 24, L’Express, Medi1 TV, Voice of Cameroun…), des associations de femmes à l’instar de l’AFIP (3500 membres en Afrique) ou du Réseau des femmes journalistes de Côte d’Ivoire, se sont associées spontanément à l’évènement.

Parmi les données relevées par la directrice d’enquête Séverine LAURENT (Afrikakom), une information a particulièrement fait réagir l’assistance et les panélistes : 40% des femmes interrogées ne se sentent pas soutenues par les femmes au cours de leur carrière. Aussi, pour tenter d’endiguer cette idée reçue, c’est d’un élan collectif que la quasi totalité des femmes occupant des postes à haute responsabilité, présentes lors des éditions 2018 et/ou 2019, a proposé de s’inscrire dans un programme de mentorat annuel. Chacune s’est ainsi engagée à l’accompagnement d’une jeune femme en début de carrière en lui prodiguant conseils et recommandations, astuces et idées pour la soutenir dans le développement de ses ambitions. Le Hashtag #GénérationDiscop a été proposé par un Grand Témoin de l’assemblée puis voté par la majorité des participantes.

Dans cette lancée, BASIC LEAD, organisateur des marchés DISCOP, propose d’accompagner ces femmes des médias par la mise en œuvre des JOURNÉES FDLM (Femmes dans les Médias), au cœur de cinq différentes capitales africaines, durant la période 2019-2020: Kinshasa, Dakar, Libreville, Kigali et Abidjan.

FDLM_poster-02.png
 

Journées Débat et Mentorat

 

Les Journées FDLMA sont organisées dans 5 capitales d’Afrique francophone subsaharienne, afin d’établir un état des lieux sur la situation des femmes dans les médias.

La mission est de débattre et de faire partager le vécu et l’expertise de groupes influents de femmes et d’hommes qui travaillent dans les médias, et de mettre en avant des actions concrètes pour favoriser l’égalité de traitement des genres dans la profession.

La mission est aussi de proposer un programme de mentorat dynamique, encadré par des expertes reconnues, dédié à l’apprentissage, la maturation de la confiance et l’avancement des femmes dans les médias en Afrique subsaharienne francophone.

 
 
 

Aujourd’hui débutantes...
Demain des pros

FDLMA accompagne le programme de mentorat initié et mise en oeuvre par des femmes occupant des postes de dirigeantes dans les médias en Afrique subsaharienne francophone. Cet accompagnement, baptisé #GénérationDiscop par ses promotrices, est basé sur le volontariat et l’entraide. Il est fruit de la seconde édition de la rencontre ‘Femmes et Médias’ à Abidjan en mai 2019.

 
AdobeStock_205880578.jpeg
 

COMMUNICATION

Un plan de communication ambitieux

pour soutenir les femmes dans les médias en Afrique subsaharienne francophone

L’initiative fait l’objet:

  • d’un déploiement d’actions combinées sur les réseaux sociaux;

  • de campagnes de sensibilisation auprès des réseaux associatifs de femmes, tels que l’AFIP (3,000 membres en Afrique et ailleurs) et le Réseau des femmes journalistes de Côte d’Ivoire;

  • de promotions radio et TV avec le soutien des services publics Radio/Télévision dans chaque pays;

  • de campagnes d’affichage dans chaque capitale.